Choisir la bonne huile 4 temps pour moteur de bateau

huile 4 temps

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un bateau de plaisance ? À l’occasion des grandes vacances, pour fêter le retour des beaux jours d’été, vous comptez vous offrir une petite virée en mer avec vos amis ou toute votre famille. Il vous est alors possible de sillonner les mers tout en ayant l’esprit tranquille avec la certitude d’avoir un moteur dont le fonctionnement est optimal. Pour ce faire, il vous est conseillé, voire recommandé, de bien choisir l’huile que vous utilisez pour le moteur de votre bateau. Désormais, vous avez largement le choix pour un tel produit qui est généralement incontournable de la mécanique. Certes, pour une balade en mer loin des mauvaises surprises, il est dans votre intérêt de privilégier de l’huile moteur ou huile 4 temps de qualité supérieure.

En quoi l’huile moteur est-elle importante pour un bateau de plaisance ? 

L’huile moteur, qu’elle soit conditionnée pour une voiture, une moto ou encore un bateau joue un rôle incontournable dans le bon fonctionnement d’un tel équipement. Pour cette raison, elle doit avoir différentes propriétés lubrifiantes, nettoyantes, refroidissantes, etc. Des caractéristiques propres qui lui permettent d’accomplir ses missions importantes sur le moteur. Celles-ci consistent par exemple à éviter la corrosion, à protéger de l’usure tout en assurant l’étanchéité. Cela dit, pour être parfaitement lubrifiante, l’huile 4 temps doit être composée de bases minérales ou synthétiques ainsi que de nombreux additifs.

C’est la raison principale pour laquelle il faut être attentif sur plusieurs détails afin de choisir l’huile moteur adaptée à votre bateau. Vous devez alors vous attarder sur 2 informations importantes, à savoir la viscosité et la performance de l’huile. Pour être sûr d’avoir choisi la bonne viscosité, vous devez prendre en compte les températures, ainsi que les préconisations du constructeur du moteur. Le 1er grade concerne entre autres la viscosité dynamique à froid. Elle présente la particularité de permettre au moteur de démarrer avec l’huile. En ce qui concerne la performance, la norme NMMA National Marine Manufacturer Association sera la référence en la matière.

Focus sur l’huile 4 temps pour moteur de bateau

D’une manière générale, une huile 2 temps pour les bateaux n’a pas les mêmes propriétés qu’une huile 4 temps. En réalité, cela tient indéniablement au fonctionnement même du moteur. Pour information, l’huile est généralement mélangée au carburant à l’intérieur de l’engin. Dans certains cas, elle peut être pulvérisée dans le carter. Quoi qu’il en soit, elle passe toujours dans la chambre de combustion pour être brûlée en même temps que le carburant. Pour les moteurs de bateau, l’huile 4 temps ne doit en aucun cas laisser des dépôts, sous peine d’encrasser le moteur. Effectivement, dans un moteur 4T, l’huile est séparée du carburant. Elle circule à la place dans de petits canaux qui mènent directement dans les pièces du moteur. En ce qui concerne le carburant, il est emmené directement dans la chambre de combustion. On peut dire alors que l’huile n’est pas brûlée dans un moteur 4 temps. De ce fait, elle aura des caractéristiques différentes à l’huile destinée au moteur 2 T. Dans tous les cas, il est nécessaire de bien comprendre les caractéristiques de l’huile pour ne pas se tromper dans le choix. 

Quelles sont les caractéristiques d’une huile 4T pour le moteur de bateau ?

L’Huile 4 temps pour moteur de bateau fonctionnant en conditions sévères doit répondre aux exigences de l’engin en question. Des normes existent d’ailleurs pour encadrer la vente et l’utilisation de ce type d’huile. À vrai dire, les propriétaires de bateau de plaisance doivent toujours choisir une huile avec des propriétés lubrifiantes destinées aux moteurs marins. L’huile en question doit dans ce cas répondre à de très hautes exigences. Dans un premier temps, sa viscosité à 150 °C doit être plus élevée afin de permettre d’assurer une résistance optimale du film d’huile à haute température. Elle doit aussi être capable d’absorber la dilution, notamment dans les phases de ralenti prolongé. Pour garantir un meilleur refroidissement, l’huile doit être capable de conserver des propriétés à haute température. Pour profiter pleinement des propriétés anticorrosion, elle doit être performante à ce niveau. Cela permet en effet de protéger le moteur des corrosions causées par l’eau de mer ou encore le brouillard salin. Dans tous les cas, vous devez être attentif sur d’autres propriétés à savoir une meilleure résistance à l’oxydation, une propriété anti-mousse, ainsi qu’une propriété anti-colmatage.

Que disent les normes sur l’huile moteur pour bateau ? 

Deux normes spécifiques existent pour encadrer les huiles destinées au moteur de bateau. Il y a d’abord la norme API ou American Petroleum Institute qui est la réglementation en vigueur à l’échelle internationale. Elle encadre alors toutes les huiles moteur utilisées dans ce domaine. Il s’agit en général d’une norme globale qui définit les spécifications précises que l’huile concernée doit répondre. D’ailleurs, cette norme est très utilisée pour compléter la norme NMMA. Acronyme du National Marine Manufacturers Association, cette norme concerne, pour sa part les fournisseurs d’huiles. Un peu comme l’API, celle-ci définit les différentes spécifications exigées par les moteurs destinés aux usages maritimes. Par ailleurs, la norme des tests est souvent plus poussée par rapport à la norme API.

Séminaire en Corse : contacter une agence spécialisée en ligne
Partir en voyage en Guadeloupe